les écrits




ASSEMBLEES GENERALES
bulletin  de mai 2023  suite (AG 2023)


suite bulletin mai 2023
L'avenir est en nous
Face à l'échec des idéologies, à l'altération du lien social, aux crises de l'engagement et de la
représentation, à la tyrannie de la consommation, quelles valeurs pourraient nourrir l'indispensable
consensus ? Pour faire court, comment sortir de ce climat toxique quand l'affrontement l'emporte
sur l'échange, l'agressivité sur la bienveillance, les raidissements sur les complémentarités ?
Oui à l'humanisme : l'invective et la véhémence du ton ne sont pas le signe de convictions fortes.
La contestation peut être sévère mais à condition de s'en tenir à un respect mutuel qui n'en rend
que plus percutante l'opposition.
Un passage à vide atteint l'ensemble de la société : le sel s'affadit et le doute triomphe. Les
égoïsmes, les revendications d'autonomie et les replis frileux dissimulent des renoncements. Les
individualismes ont balayé les adhésions collectives. Les plus démunis souffrent. Que faire
lorsque certains médias, les réseaux sociaux et les algorithmes de l'intelligence artificielle, ces
nouveaux cléricalismes, font plus souvent la pluie que le beau temps ? Notre jeunesse est abêtie
par ses tablettes et les divers TikTok... Que dire contre les extrémismes, les abstentions et les
raccourcis simplistes ? Comment s'en sortir si les institutions elles-mêmes ont perdu leur vocation
régulatrice ?
Les réponses appartiennent à chacune et chacun : ce sont les attitudes et les actes qui
contribueront à apporter aux générations nouvelles des raisons d'espérer. Les défis de demain -
sauvegarde de la planète, croissance et décroissance - nous invitent à changer nos
comportements quotidiens.
L'histoire nous enseigne qu'il n'y a pas d'autre solution : contre les totalitarismes, malheurs du 20e
siècle, la primauté de la personne, ses droits et ses devoirs se révèle une urgente évidence. Les
communautés intermédiaires - familles, écoles, associations, entreprises, partis, syndicats -
demeurent des espaces et des liens incontournables pour mieux vivre ensemble. Mais l'essentiel
débat démocratique ne trouvera sa cohérence que lorsque les idées seront pratiquées. Compte le
témoignage : le citoyen croit aux paroles qui sont vécues. D'où une interpellation continue entre
les projets et les réalités, entre les doctrines et les terrains. Les hiérarchies tiennent des discours
qu'elles n'ont pas expérimentés : elles ne sont pas prises au sérieux. "On ne donnera un sens à
l'action qu'en donnant d'abord et prioritairement un sens à la vie" écrivait le philosophe Etienne
Borne dont la réflexion nous manque tant.
Contre les vents et marées de nos côtes, convaincre, et les uns et les autres, que notre pays
s'épanouira par le dialogue incessant et toujours recommencé comme les vagues de la mer, par la
participation de tous.
Chacun(e) porte une part de responsabilité dans cette fracture dont les causes comme les
solutions, jamais parfaites, sont multiples et complexes.
La crise est d'abord en nous : se souvenir que chaque être est unique, riche de lui-même, de sa
vie intérieure, capable du meilleur. "Ce n'est pas dans les urnes ou dans la rue que se joue le sort
de la personne mais c'est d'abord en chacun de nous" proclamait Emmanuel Mounier. C'était
l'esprit du MRP dont nous conservons la nostalgie. Il était "le froment broyé entre deux meules"
pour reprendre l'expression de Georges Bidault. Ce qu'est l'actuelle majorité parlementaire...
Pierre KERLEVEO (membre du Comité directeur de l'Amicale, de Perros - Guirec)
3
Compte rendu de notre dernière rencontre du 22 février dernier, assemblée générale 2023.
Notre réunion a eu lieu au retour de la célébration des obsèques de notre ami Gilles Bossy où
avec Pierre Méhaignerie, nous avons accompagné sa famille à la cérémonie religieuse dans sa
paroisse du 20 ème arrondissement de Paris.
Excusés parmi les membres de notre Comité Directeur :
Josette Buchou, Bernard Fosset, Pierre Kerleveo.
Depuis notre dernière Assemblée Générale en 2019, l'Amicale a été très marquée par le décès de
trois de nos membres très actifs de notre Comité Directeur.
André Petit, Albert Kalaydjian et Gilles Bossy.
Nous rencontrons Natalia, jeune femme Ukrainienne, à l'accueil du Modem,qui vient nous parler
quelques instants de sa vie de réfugiée à Paris avec ses 2 enfants, son mari et ses parents étant
restés dans son pays en guerre . Elle a pu y retourner pendant les vacances de Noel découvrant
les villes et villages désertés, les immeubles et les équipements détruits. Mais la population
courageuse et très motivée reste confiante dans l'issue de l'agression russe. Elle remercie
chaleureusement la France et l'Europe pour leur soutien à son pays.
Nous remercions vivement nos sadhérents qui nous ont envoyé leur pouvoir .
Rapport moral : La secrétaire générale, Anne-Marie Catherin évoque les difficultés rencontrées
ces 2 dernières années avec la pandémie du Covid et autres difficultés, qui nous ont empêché de
tenir notre AG et d'organiser des activités. Nous avons toutefois pu participer à diverses
conférences en visio comme les Semaines Sociales, le Modem et les conférences et débats de la
Vie. Nous avons envoyé à chacun de nos adhérents un exemplaire du livre de notre Président,
Pierre Méhaignerie qui fut 43 ans maire de Vitré.
« Un modèle de réussite collective, du Pays de Vitré à la France. Réindustrialisation, plein emploi
et mieux vivre ensemble » Editions Ouest France.
Rapport financier : le trésorier Bruno Coiraton présente les comptes des années 2021 et 2022.En
2021 le nombre d'adhérents est de plus de 80 dont les deux tiers ont réglé leur cotisation. Le bilan
de l'année est positif pour 788,19 euros. En 2022 le nombre d'adhérents est de plus de 70 dont
6O % ont réglé leur cotisation. Le bilan de l'année est négatif pour 1309,24 euros.
Approbation des comptes : après l'intervention de plusieurs participants, l'approbation des
comptes de ces deux années est mise aux voix. Les comptes de 2021 et de 2022 sont approuvés
à l'unanimité des adhérents présents et représentés.
Activité en cours : Pierre Méhaignerie nous a fait une proposition en novembre dernier, pour
laquelle il a établi nombre de contacts et qui pourrait être en lien avec l‘avenir de notre amicale.
Nos adhérents anciens du MRP restent peu nombreux, les idées et les valeurs du MRP devraient
survivre, notre société actuelle en aurait besoin.
4
Pierre Méhaignerie (PM) fait part de deux idées :
-soit faire une Fondation, ce qui ne nous semble pas approprié,
-soit réunir l'Amicale du MRP avec les anciens du CDS qui se retrouvent dans différents
mouvements.
Le but : redonner une base philosophique aux familles du Centre.
Avec la proposition d'un colloque sur un ancien du CDS, René Monory, né en 1923, il aurait 100
ans cette année, PM voit à faire passer aux centristes 5 messages qui sont les idées principales
qui ont animé René Monory durant ses nombreux engagements civiques et politiques, il les a
retrouvés dans ses livres qui témoignent de sa vitalité, de ses convictions, de son action tout au
long de sa vie.
1 : pour comprendre les autres, il faut les connaitre.
« Avoir les pieds dans la terre et l'horizon pour avenir »
2 : une décentralisation efficace, confiance à l'initiative et à la responsabilité individuelle
3 : éducation : renouer le dialogue entre école et entreprise
4 : ouverture sur le monde, société plus ouverte. L'Afrique, l'Europe. Nombreux jumelages.
5 : « mon port d'attache c'est le CDS » qui permet de concilier efficacité et justice, d'accepter le
compromis et la part de vérité chez l'autre.
L'organisation d'un COLLOQUE LE JEUDI 8 JUIN 2023 AU SENAT est en cours .
Pierre Méhaignerie, Gérard Larcher et Jean Dominique Giuliani sont les organisateurs de ce
colloque.
De nombreuses personnalités ont déjà été contactées et souhaitent intervenir. D'autres
informations suivront prochainement. Une invitation parviendra courant du mois de mai.
Notre comité directeur
Pierre Méhaignerie, président
Anne- Marie Catherin, secrétaire générale
Bruno Coiraton, trésorier
Emmanuelle Corcellet - Prévost, vice-présidente
Bernard Fosset, vice- président
Beatrice Kalaydjian secrétaire adjointe
Jean Houot, chargé du site Internet de l'Amicale
Josette Buchou, mémoire du MRP
Pierre Kerleveo, mémoire du MRP
Sylvain Tranoy, chargé des rapports avec les collectivités locales
5
Nous avons reçu au bureau le livre de notre ami Bruno Bethouart.
André Diligent Itinéraire d'un chrétien démocrate du Nord.
Editions Septentrion, 370 pages ,25 euros.
20 ans après sa mort, ce livre est l'aboutissement des 8 journées d'étude organisées par
l'Association des amis d'André Diligent. A travers cette biographie qui met en évidence les
ressorts de son action, c'est aussi à l'histoire du Nord, du centrisme et du catholicisme social que
contribue Bruno Bethouart.
André Diligent n'était pas un donneur de leçons mais un homme voulant transmettre à ceux qui
incarnent l'avenir du pays le message et la flamme qu'il a reçus. (Bruno Bethouart )
Vingt ans après son décès, avec cette biographie d'André Diligent, Bruno Bethouart nous fait
entrer dans toutes les dimensions de cet homme influent et simple. C'est une contribution majeure
à la vie des idées et une reconnaissance du parcours d'un homme politique qui continue de
regarder du haut de son étoile la charrue de celles et ceux qui portent l'espoir d'un monde
meilleur ! (Denis Vinckier, président du conseil scientifique et culturel Les amis d'André Diligent)
Pour adhérer à l'Association les Amis d'André Diligent
(20 euros pour l'année, 10 euros pour le bulletin annuel )
Médiathèque de Roubaix
2 rue Pierre Motte
59100 ROUBAIX
Bulletin 5 - Sortie
biographie André Diligent.pdf
Idée.
Actualité récente
Le 30 avril, dans le Journal du Dimanche, longue interview de François Bayrou à propos de l'inéluctable
rééquilibrage du système des retraites « on n'a pas su partager avec les Français les raisons pourtant
décisives et irrésistibles de cette réforme. Rien n'a été clairement expliqué ....c'est notre conception même
de la démocratie qui est en jeu. Il y a deux manières de voir la démocratie. La première c'est de croire
qu'une fois élus, ce sont les dirigeants qui décident tout seuls et que la base devra suivre, obéir ou se
résigner à une décision prise au-dessus d'elle. Cette vision là au temps des réseaux sociaux, ne peut plus
marcher. Les Français exigent désormais de comprendre et d'être associés à la décision. Et c'est saint.
La deuxième vision qui est la mienne depuis longtemps, considère que l'opinion et les citoyens ne sont pas
des sujets, mais des codécideurs. Il faut les considérer en partenaires au sein du pouvoir. Aucune grande
réforme ne peut être conduite si l'on n'a pas porté l'exigence de totale information et de prise de
conscience partagée ...» (lejdd.fr )
L'occasion de retrouver Etienne Borne que les lecteurs de Démocratie Moderne ont apprécié pendant
tant d'années. Cette intervention date de 1982, et porte « sur les raisons de notre opposition ..... » et il
rappelle avec force que « la démocratie est plus que la démocratie et suppose tout une conception
de l'homme, du monde, de l'histoire dont nous trouvons les germes et éléments dans une culture
qui a apporté au monde un sens renouvelé de la personne et de la communauté ».
10
11
Intelligence artificielle, ChatGPT : Ces dernières semaines ce sujet envahit les journaux et les
débats sur les chaines d'infos. Pour ou contre l'intelligence artificielle, moratoire sur la recherche,
interdiction comme en Italie, procédure de contrôle, hégémonie culturelle américaine, favoriser
des modèles de langues entrainées sur des données en français etc...
Le point de vue de Jean - Noel Barrot, ministre délégué chargé de la transition numérique
et des télécommunications.
L'intelligence artificielle a fait irruption ces dernières semaines à la table des Français. Mais il y a
des années déjà que nous l'avons invitée dans notre quotidien et que nous utilisons ses algorithmes
pour nous déplacer, nous informer ou nous soigner. C'est en s'appuyant sur l'intelligence artificielle
que les médecins peuvent désormais diagnostiquer des cancers à temps pour les traiter, et que les
chercheurs ont pu dans des délais record découvrir le vaccin contre la Covid-19. C'est à elle que
nous faisons appel pour mieux gérer les ressources en énergie et en eau, et pour anticiper les
risques liés au changement climatique.
La génération nouvelle des modèles d'intelligence artificielle générative popularisée par ChatGPT,
malgré ses failles, ouvre des perspectives nouvelles. Ces derniers sont capables d'absorber
d'immenses quantités de données numériques issues de la connaissance et des activités humaines,
notamment des pans entiers de l'internet, pour les restituer en langage courant. Ils représentent
une opportunité historique, celle pour l'humanité de se doter d'un moyen simple et instantané
d'accéder à son propre patrimoine informationnel. L'intelligence artificielle générative pourrait être
l'instrument d'une nouvelle Renaissance, comme le fut l'imprimerie de Gutenberg pour l'Europe du
15e siècle.
Face à cette nouvelle frontière, notre volonté est que la France et l'Europe maîtrisent l'intelligence
artificielle générative. D'abord parce que nous en avons les moyens. De Blaise Pascal il y a quatre
siècles jusqu'à Hugo Duminil-Copin, médaille Fields 2022, la France n'a jamais cessé d'être une
grande nation des mathématiques - et ce n'est pas un hasard si l'on compte de nombreux français
parmi les meilleurs spécialistes au monde de l'intelligence artificielle, technologie largement ancrée
dans différentes disciplines mathématiques.
Ensuite parce que s'agissant d'une technologie de la représentation de l'information, il est
inconcevable de ne pas y imprimer notre vision de l'homme et du monde en laissant d'autres le faire
à notre place ; inconcevable de ne pas avoir entre les mains des outils forgés au feu de la langue
et de la culture françaises. Enfin, car nous refusons de laisser cette technologie entre les mains de
puissants intérêts privés qui tiendraient l'Europe dans un lien de dépendance alors que se joue là
notre autonomie stratégique, dans les domaines civil et militaire.
C'est la raison pour laquelle nous avons bâti dès 2018 une Stratégie nationale pour l'intelligence
artificielle à l'initiative du président de la République. Cinq ans plus tard, nous avons créé quatre
centres d'excellence à Toulouse, Nice, Grenoble et Paris et avons doublé le nombre de diplômés
dans la discipline. Nous avons, avant OpenAI, construit Bloom, premier modèle génératif multilingue
et open source grâce aux capacités de calcul du CNRS. La France compte aujourd'hui 600 startups spécialistes de l'intelligence artificielle dont certaines talonnent déjà les meilleurs mondiaux. Et
nous comptons bien accélérer pour que dans les mois qui viennent émergent en Europe des
systèmes plus aboutis encore que ceux des géants américains. Mais nous ne saurions rester sourds
aux inquiétudes qui émergent dans le débat public et chez les Français. Elles doivent être écoutées
et entendues si nous voulons rassurer alors qu'un tiers de nos concitoyens se sent aujourd'hui éloigné
du numérique.
12
Ecartons immédiatement le fantasme du grand remplacement de l'intelligence humaine par un substitut
artificiel. L'intention humaine est à la fois l'origine et la destination des algorithmes dont il est question. Il n'y
a pas de volonté artificielle. Comme le moteur automobile a facilité nos déplacements sans nous priver du
choix de la destination, l'intelligence artificielle pourra augmenter nos facultés propres si nous l'utilisons à
bon escient.
Pour que ne subsiste aucune confusion entre l'Homme et l'automate dans les interactions humainsmachines, et pour que l'automate reste toujours au service de l'homme, l'Europe est la première démocratie
du monde à avoir décidé de se donner un cadre général et transversal à tous les usages de l'IA, le règlement
sur l'intelligence artificielle. En cours de discussion avancée au Parlement européen, il conditionnera l'usage
des algorithmes dans certains domaines à la transparence et aux audits nécessaires pour garantir la
confiance. Il n'épuisera pas l'ensemble des questions soulevées par l'intelligence artificielle générative,
comme celle de la rétribution des auteurs et créateurs de contenus utilisés pour l'entrainement des modèles,
ou celle de la protection des données personnelles qui appelle une incontournable évolution du Règlement
européen sur les données personnelles.
L'avis que nous rendra à l'été le Comité national d'éthique du numérique, créé en 2019 par le président de
la République et pérennisé cette année, éclairera les décisions que nous aurons à prendre. Avec l'ardente
volonté d'entrer en pionniers dans cette nouvelle ère.
Jean-Noël Barrot
Le Colloque du 8 juin 2023 au Sénat, de 9h30 à 13 h
Hommage à René Monory ancien ministre, ancien président du Sénat
Préparé par Pierre Méhaignerie, Jean-Dominique Giuliani, Alain Pichon
Sous le haut patronage et en présence de Gérard Larcher, Président du Sénat
Contributions de Michèle Monory, Jean-Pierre Raffarin, François Bayrou, Thierry Breton, Jean
Arthuis, Hervé Marseille, Bruno Belin, Yves Bouloux, Jean-Pierre Abelin, Alain Fouché, Michel
Pébereau, Jean-Louis Hérin.
Palais du Luxembourg
15 ter rue de Vaugirard
75006 Paris
Inscription avant le 1er juin 2023
Courriel : info@robert-schuman.eu
Tél : 01 53 63 83 00
Directeur de la publication Pierre MEHAIGNERIE
133 bis rue de l'Université
75007 PARIS
13
BULLETIN D'ADHESION 2023
Nous remercions vivement celles et eux de nos amis qui ont répondu à notre premier appel adressé par Internet, il y
a quelques semaines.
C'est un signe de fidélité et d'amitié envers cette famille du MRP qui se poursuit à travers les décennies. Chaque
année les rangs s'éclaircissent, mais nous nous réjouissons quand les conjoints ou les descendants prennent le relai,
et nous manifestent leur fidélité.
Bien cordialement.
Pierre MEHAIGNERIE Bruno COIRATON Anne-Marie CATHERIN
- Abonnement, cotisation et contributions aux publications 35 euros 
- Cotisation de soutien
- Vos nom et prénom :
- Votre adresse :
- Votre téléphone :
Adresse Mail : écrire lisiblement Merci
- Rédiger votre chèque à l'ordre de l'Amicale du MRP -
133 bis rue de l'Université - 75007 Paris
- Montant du chèque :
- Date de votre envoi :
Merci avec vous l'Amicale sera plus efficace !



DERNIER BULLETIN DE LIAISON

ASSEMBLEES GENERALES
 - bulletin de mai 2023 suite (AG 2023)




N° 110 du 3ème trim. 2006

Une permanence est assurée par les membres de l'amicale du M.R.P. les :
- Jeudis de 11h00 à 17h00
A noter
-nouvel e-mail de l'Amicale:
amicalemrp@laposte.net
-N°téléphone 01 53 59 20 00